Valentina Frate

Valentina Frate obtient une maîtrise en Langues et Civilisations Orientales à Ca’ Foscari, Venise, avec un mémoire consacré aux discours de genre des Frères musulmans en Egypte, dans lequel elle décrypte le rôle du militantisme féminin à l’intérieur de l’organisation.

Au cours des années et des voyages elle apprend la langue arabe et se familiarise avec les transformations en cours dans les pays à majorité musulmane, en s’intéressant en particulier aux processus d’islamisation en dehors du mouvement islamiste historique.

Après avoir travaillé en Italie pour des projets interculturels avec les migrants, elle décide de poursuivre ses études en France où elle obtient un DEA en sociologie à l’EHESS, et commence une thèse, actuellement en cours de rédaction, sur les artistes voilées égyptiennes, el-fannanet el-muhaggabet, (sous la direction du professeur Nilüfer Göle). Parallèlement à ses recherches elle a collaboré et collabore avec diverses institutions, avec des revues et des journaux.

Avant de rejoindre l’équipe Europublicislam, entant que chercheur, en janvier 2009, elle a passé deux ans en Égypte pour compléter ses recherches de terrain en s’appuyant sur le soutien des chercheurs du CEDEJ.