Trévise

 

Prière publique de « Seconda Generazione »

Tahra et Maryem, ont grandi en Italie, à Trévise. En 2008 elles décident de fonder une association qu’elles appelleront « Seconda Generazione » dont le but, parmi d’autres, est de protester contre l’interdiction d’avoir une mosquée dans leur ville. Une fois fondée l’association, elles décident de passer à l’action. A partir d’avril 2008, tous les vendredi deviennent une occasion pour prier dans un parking de la ville et rendre donc visible le manque de lieux de prière dont les musulmans souffrent. Pour la première fois en Italie, des musulmans font la prière du vendredi pour manifester leur mécontentement en attirant l’attention des médias nationaux et internationaux.

La prière dans le parking/ la mosquée niée

Date : 25 avril 2008 juillet 2008
Lieu : parking de Trévise
Événement : Tahra et Maryem, ont grandi en Italie à Trévise, appuyées par leurs respectives familles, décident de fonder une association qu’elles appelleront « Seconda Generazione » dont le but, parmi d’autres, est de protester contre l’interdit d’avoir une mosquée que leur parents et les autres musulmans ont vécu jusqu’à present. Une fois fondé l’association, elles décident de passer à l’action. A partir d’avril 2008, tous les vendredi deviennent une occasion pour prier dans un parking de la ville et rendre donc visible le manque d’espace dont il souffraient. Pour faire ça, elles sont obligées à rompre avec la politique de l’effacement d’une partie comme de l’autre. Elles prennent l’initiative, sans l’approbation des responsables de la communauté et appellent les musulmans mais aussi les autres citoyens italiens contre la politique de la Lega à les rejoindre dans une prière de protestation. Chaque vendredi ils étaient plus nombreux et aussi des italiens avaient commencé à s’unir à eux, sans prier, mais pour solidarité. La mairie oblige la police à intervenir, au départ pour les contrôler puis pour les empêcher de continuer. Mais la protestation ne s’arrête pas et chaque adhérents de la Lega, les musulmans se présentent cette-fois-ci habillés avec les couleurs de l’équipe de football nationale « gli azzurri », brandint les drapeaux italiens et chantant l’hymne italien avant de commencer la prière. « Nous sommes italiens comme vous et nous avons aussi nos droits à respecter» crie Tahra énervée dans un des moments de l’affrontement. Ca sera la dernière prière de protestation, « seconda generazione » trouvera peu après un lieu à louer, un ex-supermarché pas loin du parking où s’installer …
Chaine des événements dans l’après controverse :

  • 2008 Ouverture « mosquée de proximité » in via Puglie dans un ancien supermarché
  • 2008 le nouveau lieu pas encore ouvert est cible d’attaques et degradations, en particulier par des tags
  •  2008 septembre Gentilini prononce à Venise un discours islamophobe et xénophobe pour lequel il sera accusé d’incitation au racisme et condamné en octobre 2009
  • 2008 Benetton après 7 ans ouvre à nouveau les portes du Palaverde, le palais des sports de trévise, pour la fin du Ramadan, cette fois ces sont plus de 4000 les musulmans qui fetent dans le lieu
  • 2009 ouvre à nouveau la mosquée de Villorba mais avec fortes limitations et des contrôles musclés
  •  2009 fermeture de la mosquée de proximité de Nervesa
  •  2009 tentatives de fermer la mosquée de via Puglie