Bologne

 

 

 

 

 

 

 

Prière publique  devant la basilique de San Petronio

Date : 03/01/09
Lieu : Piazza Maggiore à Bologne

Événement : Comme pour le cas de Milan, suite à une manifestation Pro-Gaza, des milliers de manifestants, comme d’ habitude dans ces occasions, rejoindre la place principale de la ville, place Maggiore, devant San Petronio, pour le rassemblement final.

Une fois arrivés sur la Place du Dôme, les musulmans présents décident, le moment de la prière du maghrib arrivée (17h30-18h environ), de prier ensemble et de faire dou’a pour les habitants de Gaza.

La police n’interviendra pas ; les photographes et journalistes immortaliseront le moment ; les autres manifestants formeront un cordon de curieux ou bien quitteront la place.

Les jours suivants les politiques, les intellectuelles, les clergés, les syndicats et polémistes divers s’exprimeront sur le sujet en soulignant la particularité historique, culturelle et religieuse du lieu. Les accuses d’avoir prémédité l’acte de la prière (nombreux sont ceux qui arriveront à la manifestation munit de tapis) de manière provocatrice est refusée par la communauté musulmane bolognaise. La polémique sur la fresque dans la basilique de S. Petronio, « I gironi dell’inferno » de Giovanni da Modena, représentant Mahomet à l’enfer, qui avait animé des anciens débats et l’affaire de la mosquée de San Donato, Comitato di Garanzia Civica : Non à la Mosquée, sont repris et nourrisse la controverse. Pour sa part, le diocèse de Bologne (différemment de celle de Milan) ne s’exprimera plus sur la question.

Le 10 janvier des militants de la Ligue du Nord occuperont la Place Maggiore pour récolter des signatures pour la fermeture de la mosquée de Bologne de via Pallavicini. L’initiative est revendiquée comme « réappropriation de la Place des Bolognais » après l’ »offense des musulmans.