Oslo

Sacré-blasphème et prière publique comme mode de manifestation contre les caricatures de Prophète Mahomet

Date : 12 février 2010
Lieu : Oslo, place de l’Université

Événement : « Respectez toutes les religions », « Stop au dénigrement des musulmans », «Assez d’insultes contre les musulmans », scandaient les manifestants, qui ont défilé pacifiquement, vendredi 12 février 2010, dans les rues de la capitale norvégienne pour après prier ensemble dans l’une des places les plus connues de la ville, la place de l’Université. Près de 3000 musulmans, selon la police, ont participé à cet évènement et protesté contre la publication d’une caricature offensant le Prophète Muhammad par un tabloïd norvégien, le Dagbladet. Ce journal le 3 février avait publié la photo d’un homme regardant un écran d’ordinateur sur lequel s’affichait une caricature où l’on voit un porc portant un keffieh arabe et écrivant dans un livre. Sur le porc on peut lire le nom en caractères arabes du Prophète « Mohamed » et sur le livre on lit le mot « Coran ». Cette image avec caricature illustrait un article rapportant que des internautes publiaient des images et des textes islamophobes et antisémites sur la page Facebook des Services de renseignements de la police (PST) norvégienne. Toute l’organisation de la manifestation s’est faite par internet en particulier sur Facebook où un groupe avait été crée pour l’évènement. Le groupe avait attiré l’attention des internautes norvégiens, en grand majorité des jeunes musulmans qui se déclaraient prêts à manifester . Le groupe a attiré l’attention à cause aussi de l’image choisie comme image/profile sur facebook. Il s’agissait de la photo d’un drapeau norvégien en train de bruler. Beaucoup de monde craignait que la manifestation soit le prétexte pour des actions violentes et les principales organisations musulmanes du pays n’avaient pas  appelé à la manifestation. Les manifestants du jour ont d’abord défilé dans les rues pour ensuite se réunir dans la place de l’université où a leur lieu la prière.

Après le moment de prière des discours ont été prononcés par les participants/organisateurs. Ces discours ont provoqué également des réactions dans la presse qui a parlé d’ « extrémistes », de terroristes et de recruteurs de terroristes car Moyyeldeen Mohammed déclare que des attentats terroristes pourraient bien se préparer en Norvège si les mauvais traitements envers les musulmans continueront et il se déclare également favorable à la peine de mort pour les homosexuels.

 Cet évènement permet de faire émerger les visages d’un nouvel islam norvégien d’en révéler ses outils d’action, blogs et facebook, ses nouvelles formes de protestation, la prière, et ses contradictions interne comme la recherche de ruptures violentes ou la quête d’une alternative aux ghettos par l’adhésion à l’islam.  Du coté non musulman les peurs se synthétisent dans l’image d’un « islam serpent » qui prépare une « sneak-Islamisation »…depuis des mois la presse n’hésite pas à employer le mot terroriste soupçonnant que des attentats soient préparés en Norvège.

L’islam est sorti du ghetto de Gronland. Le 12 fevrier l’islam fait son « camingout » et il a été mit en scène pour la première fois dans un lieu public des « tous », où il n’avait pas signe de son existance, C’est encore une fois une place le lieu où la performance des musulmans au moment de la prière et de discours qui l’ont suivie, ont donné un visibilité nouvelle à l’islam.