Genève

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Referendum anti-minaret

Date : 29 novembre 2009
Lieu : Genève, Suisse Romande, Suisse.

Événement : Le 29 novembre les citoyens suisse sont appelés à voter à trois référendum. Parmi eux, un référendum constitutionnel détermine une exception législative visant à interdire toute construction de nouveaux minarets sur le sol suisse. Le promoteur de ce référendum (100 milles signatures récoltées) est le parti de droite UDC (Union Démocratique du Centre). Ce parti détient ¼ des sièges au Conseil national, en s’imposant comme le plus grand parti Suisse. Le député cantonal UDC Lukas Reimann, auteur d’une motion intitulée «Interdiction de construire des minarets», avait profité en septembre 2006 d’un débat concernant la communauté musulmane (cantons allemands) et les autorités municipales qui interdisaient la construction de minarets dans les lieux de culte musulmans. Le personnage principal de la campagne romande est Oskar Freysinger.

La totalité des parti politiques se positionne contre l’interdiction et nombreux sont ceux qui jugent la simple proposition d’un tel référendum comme profondément inconstitutionnel.

Les conseils religieux des plus importantes Eglises et communautés religieuses suisses se déclarent ouvertement contre le référendum. Ils rappellent à l’histoire Suisse et la mémoire des guerres religieuses qui ont déchiré la Suisse jusqu’au XIX siècle (la séparation entre Église et Etat est de 1907). Des lois d’exception (contre les jésuites, contre les juifs, par exemple) ont caractérisé ce rapport controversé entre société civile et religions.

Bien que les sondages donnent une victoire certaine aux NON (contre l’interdiction), le résultat des urnes montre une victoire des OUI, de 57%.