Bruxelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sacré-blasphème : performance contestée de l’artiste Mehdi Georges Lahlou

L’installation artistique de Mehdi-Georges Lahlou « Cocktail ou autoportrait en société »  a dû être retirée plus tôt que prévu de la vitrine où elle était exposée, dans le passage Charles Rogier à Bruxelles. Selon Mehdi-Georges Lahlou « les membres de la communauté musulmane identifient à première vue ces chaussures à une femme ou une prostituée, qui serait en prière parmi les hommes, ce qui est perçu comme un acte contre l’Islam. Dans ma pratique j’utilise très souvent ce seul stigma féminin pour me travestir et donc questionner ma sexualité. Plus qu’une prostituée, c’est un travesti qui est représenté ».